SUR LE FEU…

Et si je vous disais FEU, tout seul, vous répondriez quoi? J’ai envoyé quelques sms à la ronde, à des enfants, à des ados, à des vieilles comme moi, et je souris en regardant l’écran de mon téléphone qui s’allume.

Les plus jeunes répondent du tac-au-tac : « Feu à volonté ! », « GO », « cigarettes and sex », « too much Mexican food » « brune » « blonde à forte poitrine », et je reconnais leur humour et les hormones confinées et les fast food en berne…Mes quinqua romantiques susurrent « Amour », « chaleur, flamme » « force, énergie, Joie » et leurs messages arrivent suivis d’un petit emoticon cœur, double coeur, flamme…les esprits pratiques associent Feu à cheminée, barbecue même chez les amateurs de viande, une astrologue de mes amies me renvoie un essai sur les signes feu , en substance ça dit «  signe charismatique, haut en couleur, fougueux, fantaisiste, combatif, fort, courageux, impatient, intolérant » oufff, mes amis  artistes « Feu, libido et création » « intuition » « incontrôlable » , Carmen prof de yoga et apprentie guru se filme sublime en lotus et en soutien gorge noir et me laisse un « Fuego, Ritual, transformaciòn, purificaciòn, iluminaciòn..suivi de 1000 mots sur le troisième chakra » . Une très vielle personne m’écrit « Isabelle, le feu c’est l’espérance, le feu c’est quand on est jeune, ma mère lorsqu’on l’a déménagée de son village vers la ville et qu’on l’a installée dans son appartement, elle s’installait sa petite chaise en face du chauffeau et elle restait là toute la journée à fixer la flamme »…
Mon père : « FEU follet comme toi ma fille! »
Ma mère : « Soleil, mon soleil, toi! »
J’ai du pot! Y’en a un sur deux qui me fait confiance!

À ma grande surprise, personne, absolument aucun des contactés n’a évoqué les flammes de l’Enfer, ou le mythe du pauvre Prométhée condamné aux tourments éternels. Le feu semble avoir le plus souvent une connotation positive, source de chaleur, et d’énergie.

Les poses de la semaine

Agni gouverne la vue, l’anus, le foie et l’estomac. Le viloma pranayama sur lequel j’ai insisté, allongé ou bien assis, a consisté en une inspiration fractionnée suivie d’une expiration douce et profonde, puis une expiration longue et profonde suivie d’une expiration fractionnée. En fin de cours, jambes croisées le dos droit on monte les bras en cactus (mains en l’air), on prend l’air par les narines dans une torsion du buste à droite, on expire par les narines dans une torsion à gauche. 10 fois, puis changer de coté.

Les poses privilégiées, un échauffement sur le dos avec bascule des genoux d’un coté à l’autre pour améliorer la digestion et mettre en circulation tout ce qui stagne. Les guerriers I, II, et III, la flamme avec étirement latéral et équilibre sur un pied à plat près du sol avec des series de respirations KHABALBATI, MARICHIASANA I et III, USTRASANA, le chameau pour étirer l’estomac et les intestins.

Et le mudra correspondant:

Agni Mudra from 'Le yoga des éléments' de Florence Dugowson
AGNI MUDRA
Le Yoga des éléments Florence Dugowson

qu’on peut pratiquer assis les jambes croisées le dos droit, en même temps qu’on dessine l’alphabet avec les yeux :)))

C’est à Goa il y a 3 ans qu’en faisant un stage de yoga, j’ai rencontré Daniela Wolf, une spécialiste autrichienne de l’alimentation ayurvédique. Lumineuse Daniela aux yeux bleus malicieux qui rendait soudain l’ayurvéda accessible. Ses principes étaient simples, clairs, inspirants, plein de bon sens et le chapitre sur l’AGNI, m’avait marqué.

Elle comparaît l’AGNI ayurvédique au CHI chinois. Fondement de notre bonne santé disait-elle, chaque maladie refléterait un déséquilibre de cet Agni. À la fois energie  vitale et ancestrale et énergie matérielle,  l’agni circule dans toutes nos cellules et c’est notre devoir que de l’entretenir afin de jouir d’une bonne digestion et d’une bonne élimination. Il semble que le sujet soit devenu à la mode de chez nous si j’en crois le nombre de références nouvelles à notre deuxième cerveau, les intestins. Trop de feu et la moutarde nous monte au nez, pas assez et c’est la déprime.  Telles les vestales, gardiennes du feu sacré, nous sommes nous aussi au service de notre temple. Nourrir son foyer, son feu intérieur, çà passe par l’écoute. 

Le corps est le temple de l’âme.

Le yoga est une discipline ancestrale qui persiste dans la société moderne car elle permet d’accéder à une vitalité essentielle. La pratique du yoga développe non seulement la force du corps mais aussi l’attention et la puissance mentale. Le yogi sait que le corps est le temple de l’âme et le moyen grâce auquel nous embarquons pour un voyage intérieur.

BKS IYENGAR (1918-2014)

Qu’est-ce qui me fait du bien? Sans me gaver pour éviter l’indigestion. A quel moment? Pour être présent et rendre honneur aux aliments que j’ingère, des aliments que je choisis, que je sens, que j’épluche, que j’accommode en fonction de mes goûts. en prenant mon temps, en recréant un rituel à chaque déjeuner, à chaque goûter. Réapprendre à s’alimenter correctement, élégamment. Manger local et de saison, suivant la région dans laquelle on habite, manger frais, à heures fixes en évitant de fatiguer son estomac avec un jour pizza, le lendemain sushis, et le surlendemain Thaï. Cet accès à tout et n’importe quoi ne plait pas forcément à une mémoire interne nourrie aux vieux classiques que cuisinaient nos grands-mères. Manger des fruits entre les repas plutôt qu’en fin de repas., boire avant les repas. Et s’arrêter de manger avant d’avoir l’estomac trop plein. Et puis apprendre à se nourrir de tout le reste… Moi j’aime avoir ma maman au téléphone et l’écouter me parler des fleurs qu’elle plante et de ses chiens, mes copines me font hurler de rire, mes filles me remplissent d’énergie, la Nature me nettoie les yeux, l’Art sous toutes ses formes me bouscule, les livres m’inspirent, la musique m’envole…

Et vous? Vous l’alimentez comment votre Agni? 

En attendant de vous lire, mon amoureux vient de toquer à la porte et il me dit: « tu sais quoi? Dans la vie il faut un petit peu de tout, alors pourquoi tu viendrais pas avec moi sur le canap regarder une petite comédie romantique ? »

Il ne croit pas si bien dire….

Isabelle Esposito

One thought on “SUR LE FEU…

  1. J’ai débuté avec Isabelle, avec beaucoup de pédagogie et d’expérience mes premières leçons m’ont fait le plus grand bien, et je compte bien en faire une activité récurente. Isabelle apporte beaucoup de spiritualité a ses cours.

    Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: